LCDW : Bruichladdich 2004-2014 10 ans amarone cask 57.3% ♡♡♡♡

bruichladdich-2004-2014-amarone-carreBruichladdich 2004-2014 Ex-Amarone Wine Cask – OB – 57,30° – Islay

Wouf, il y a de l’alcool là-dedans, c’est puissant ! Une pointe de soufre. Puis des notes évoquant le sherry, ainsi qu’un petit vent de bord de mer, furtif. Puis, très crémeux, toffee, et du vin. Une fois l’alcool dissipé, une certaine douceur transparaît.

En bouche, plein, très intense, trop même, c’est là qu’on voit qu’il lui manque un peu d’âge. Des notes de sherry à nouveau (même si il n’y a pas une goutte de sherry ici).

Avec un peu d’eau, ce nez se pare de vanille, de gourmandise, et de profondeur, mais la bouche est encore trop intense à mon goût. Deuxième ajout d’eau. Mince, noyé ! Un peu de malt et de douceur uniquement. Ah, non ! la gourmandise revient peu à peu. Petit retour du soufre.

En bouche, juteux et un très beau trio pêche, abricot, fruits cuits.

♡♡♡♡

LCDW : Distillerie de Paris Aged Malt Spirit 41% ♡♡♡

distillerie-paris-aged-maltDistillerie de Paris – Aged Malt Spirit – OB – 41,00° – France

Jeune, vif et intense au nez, avec des notes vertes, parfumées, des épices telles que le paprika et la cannelle (qui m’évoquent Halloween, allez savoir pourquoi) et aussi et malheureusement, des notes moins agréables qui m’évoquent le…poisson. Oui, je sais ce n’est pas exactement ça, mais à défaut d’autre chose, c’est ce que je suggère – un peu comme dans le Fafnir de chez Northmaen, en Normandie.

Je fais un peu la grimace en approchant le verre de ma bouche, et…ô surprise ! On retrouve les arômes un peu immatures d’un spirit trop jeune évoquées précédemment mais alors par contre, cette texture ! Ce toucher de bouche ! D’un crémeux, d’un délicat, d’une élégance ! C’est l’ascenseur émotionnel.

J’ai vraiment hâte que le temps et les fûts fassent leur oeuvre pour voir où ce whisky va aller.

♡♡♡

LCDW : Uberach 3 ans new Oak et Banyuls 42.2% ♡♡

urberach-3ans-carreUberach 3 ans (New Oak and ex Bayuls) – OB – 42,20° – France

Très frais, sur les pommes et…c’est tout. C’est tout ? Du Uberach aussi faiblard ? Après tout ce que j’ai goûté de super chez eux ? Même le nez est aqueux, c’est dire !

En bouche, on retrouve quand même de la présence, avec cette eau de vie de mirabelle. Il y a un développement intéressant des fruits, un peu de vanille.

Belle longueur sur la finale, épices gratouillantes. Si vous n’avez jamais eu de Uberach avant, cela pourra vous intéresser, il y a une identité.

Sinon, passez votre chemin et tournez vous vers les autres expressions maison !

♡♡

LCDW : Fujikai – 10 ans – OB – 43,00° – Japon ♡♡

fujika-10yoUn mix bois de cagette/tourbe inhabituelle fait une entrée fracassante avec une tourbe qui prend le dessus avec des arômes de poisson assez repoussants !

En bouche, d’UNE ÉPAISSEUR ! C’est solide ou liquide ? Je mange, là, je ne bois pas ! C’est copieux ! Pneus brûlés en force et une douceur vanillée qui peine à se frayer un chemin.

Finale âcre sur les arômes brûlés ! Et long avec ça ! Qu’est-ce que c’est que ce truc ???

Mais je ne mets pas ♡ car je le recommanderais presque pour l’expérience extrême ! (Y a qu’à voir les notes sur Whiskybase) Il m’en reste quelques centilitres, si quelqu’un est joueur !

♡♡

LCDW : Tyrconnell 10 ans Madeira finish ♡♡♡

tyrconnell-10yo-madeira-carreTyrconnell – 10 ans – Madeira finish – OB – 46,00° – Irlande

Malt, chocolat, fruits, hyper pâtissier. Je m’attendais à un profil plus fruité.

En bouche, plein, il a la présence d’un Scotch et la buvabilité d’un irlandais.

Finale sur les épices picotantes.

J’attendais plus (trop) de ce whisky, il manque un peu d’exubérance, sans avoir de « vrai » défaut par ailleurs.

♡♡♡

LCDW : Tamdhu SV 2005-2014 Sherry cask 345 46% ♡♡♡♡

tamdhu-sv-2005-2014-carreTamdhu 2005-2014 – fût 345 – 1st Fill Sherry Butt – SV 46,00° – Speyside

Beaucoup de tenue avec du miel, de la cire et un côté liquoreux très plaisant.

En bouche, belles épices et miel se complètent à merveille. Avec un peu d’eau, c’est encore plus beau au nez avec maintenant des notes maltées, des fruits frais, des amandes… En bouche, il y a moins d’épices, mais il gagne en gourmandise.

La finale pourrait être plus ample.

♡♡♡♡

LCDW : Balvenie 16 ans Triple Cask 40% ♡♡♡♡

balvenie-triple-cask-16-carreBalvenie 16 ans – Triple cask – OB – 40,00° – Speyside

Boum ! Quelle générosité immédiate ! Gourmand, fruité, toffee, miel ! Il évoque parfois un irlandais.

En bouche, un superbe duo juteux de fruits et d’amande, la dilution est néanmoins TRÈS sensible. Il n’est pas aqueux du tout, mais il manque un peu de kick. Hyper flatteur, hyper buvable.

Finale courte.

♡♡♡♡