LCDW : Uberach Cask Bleu 43.5% ♡♡♡♡

uberach-cask-bleuUberach Cask Bleu – OB – 43,50° -France (Alsace)

Au nez : comme toujours avec Uberach, quelle intensité ! Les effluves de rasteau sont clairement perceptible !

En bouche, on croirait être à 50° mais on n’est qu’à 43,5° ! Vineux, fluide et épicé.

Présence assez impressionnante. Les ronchons le jugeront bourrin.

♡♡♡♡

LCDW : Uberach 2005-2015 – 10 years after 51.8% ♡♡♡

uberach-2005-2015-10-years-afterUberach – 2000-2015 – 10 years after – OB – 51,8° – France (Alsace)

Premier nez gorgé de pommes, et par la suite, volutes de senteurs florales très prononcées, comme un parfum.

En bouche, très intense. On retrouve ces sensations. Le malt peine à se frayer un chemin à travers ces arômes issus d’une barrique de vin (lequel ? un liquoreux ? un banyuls ?).

Finale très longue.

C’est bien fait, mais après 10 ans d’attente, j’aurais aimé un peu plus de boisé, et je le trouve assez différent des autres expressions de la distillerie. Déconcertant. Mais à retenter !
(Je lui préfère de loin son grand frère du même âge issu d’un fût de Banyuls de premier remplissage !)

♡♡♡

LCDW : Variation sur « Whisky Fix à la Stuart » (Dead Rabit, NYC)

4 cl Uberach Cask Jaune lcdw_cocktail_whisky-fix-stuart
1 cl Aquavit
1,5 cl Jus de citron
1,5 cl Sirop d’ananas

BOMBE !
A l’origine, Great King Street et Fino Sherry étaient dans la recette à la place du whisky alsacien, mais les notes de noix issues du fût de vin jaune remplacent élégamment le fino tandis que les notes fruitées généreuses du whisky sont soutenues par l’ananas et le citron.

Je l’ai proposé parmi d’autres cocktails à base de whisky pour une soirée de dégustation et c’est le seul que les invités ne sont pas enclins à goûter. Par peur de se confronter au style controversé Uberach ? Par peur de l’inconnu ? En tout cas, ils ratent quelque chose de beau.

LCDW : Armorik 2010-2014 cask 8043 fût de porto – édition boutique 2014 46% ♡♡♡

armorik_2010-2014_8043_portoArmorik Single Cask (fût de porto) – Edition boutique été 2014 – 46,0° – France – ♡♡♡

Cerises et chocolat au nez. Et alcool, aussi.

Belle présence en bouche, rond et sucré, ce qui est déjà une performance pour un 4 ans d’âge.

Finale sucrée mais courte, avec des fruits rouges qui traînent ici et là.