Workshop Douglas Laing à La Maison du Whisky

Ce samedi 20 juin avait lieu le troisième Workshop dédié au whisky, à La Maison du Whisky, dans la cave de leur boutique rue d’Anjou. Pour la dernière session de ce début d’année, c’est Douglas Laing, représenté par Jan Beckers, qui est à l’honneur.

Pour les retardataires, les frères Laing se sont séparés en 2013. Fred Laing conserve l’appellation Douglas Laing, sous laquelle il embouteille désormais les gammes Director’s Cut, Double Barrel, Premier Barrel, Provenance, Old Particular, Single-Minded, eXtra Old Particular, ainsi que des blended malts et des blends. Hunter Laing créée Hunter Laing & Company Ltd, converse les gammes Old Malt Cask, Old & Rare, et créée la gamme Douglas of Drumlanrig.

Donc, en dégustation ce jour-là, une belle sélection parmi les différentes gammes de Douglas Laing.


En vedette, la relativement récente Old Particular¸ avec pas moins de huit représentants. On notera aussi un Jura de la non moins récente gamme Single-Minded, un Talisker Premier-Barrel, deux blended malts – Timorous Beastie et Scallywag, un Double-Barrel Ardbeg & Craigellachie,  et enfin, en ultra-premium, deux représentants de la gamme X.O.P, ou eXtra Old Particular, gamme encore plus récente, et encore plus premium.

Petit retour sur ces gammes :

–          Single-Minded propose des Single Malts composés de petits batchs et généralement embouteillés à 41,5%

–          Premier-Barrel offre des Single Casks réduits à 46% et embouteillés très jeunes dans des decanters inspirés de ceux que l’on trouvait à la fin du 19e siècle.

–          Double Barrel est une gamme qui propose des blended malts, chacun composé uniquement de deux fûts en provenance de deux distilleries, et réduits à 46%.

–          Old Particular embouteille des Single Casks généralement réduits légèrement en-dessous de 50%

–          XOP est la version (ultra) premium de Old Particular, et propose des embouteillages de Single Casks en version bruts de fûts, et d’une qualité qui sort vraiment du lot.

S’il est difficile de juger une gamme représentée par une unique référence, on s’est fait une bonne idée de ce que Old Particular propose. Sans  détailler chacun des embouteillages, on retiendra une gamme de bonne qualité, extrêmement cohérente, et avec un rapport qualité/prix plutôt intéressant. On regrettera par contre l’absence de coup de cœur, qui rendra l’acquisition d’une de ces références peut-être facultative…

Côté blended malts, une bonne surprise avec un Timorous Beastie sans prétention, assez frais  et sur une tourbe poivrée. Le combo Ardbeg & Craigellachie fonctionne lui aussi très bien, avec un Ardbeg qui enrobe le Craigellachie sans l’écraser par la tourbe et la fumée. Le nez est d’ailleurs vraiment séduisant, mais la bouche manque de vigueur.

Et enfin, les magnifiques Littlemill 26 ans de 1988 (vous aurez noté l’erreur sur l’affiche du Workshop de LMDW) et Mortlach 22 ans de 1992, représentants la gamme X.O.P. Évidemment, avec des bouteilles affichant respectivement 272€ et 245€, on est loin d’un rapport qualité/prix attractif, mais il faut admettre que ces flacons sont vraiment jubilatoires. Le Morlach, en particulier, est un pur représentant des Mortlach en fûts de sherry (Oloroso ?), avec ses arômes classiques de viandes rouges un peu faisandée, mais également de terre fraîche, de cigare et de vieux cuir, ne laissant pas même de place aux dattes, aux pruneaux et aux figues qu’on s’attend à trouver dans un fût d’Oloroso.

En conclusion, encore un bel événement proposé gratuitement par LMDW et qui m’aura valu de repartir avec le Littlemill XOP, le Mortlach XOP et le Benrinnes OP… Comme quoi ça peut revenir cher les dégustations gratuites.

Vous avez aimé ? Ne soyez pas jaloux, partagez moi !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone

Laisser un commentaire