GWG : Yoichi 26 ans (1982-2008) S.M.W.S. « 116.16/Almond slices & cricket bats » 98.5/100

A NOTER : Il s’agit là officieusement d’un whisky japonais issu de la distillerie YOICHI. La Sélection des fûts, pour cette société (qui n’est pas vraiment en fait un négociant en whiskies), est assurée par un panel de dégustateurs mené par Charles MacLean.

yoichi_26_yo_1982_smws_116.16_2009_59.6_compCouleur : Vieil or à reflets ambrés.

Nez : Majestueux. D’une grande maturité et d’un aboutissement certain. Complexe, équilibré, avec des composantes boisées (bois de santal), fruitées (prune), mais aussi fumées et tourbées, il est d’emblée supérieur à nombre de YOICHI dégustés jusque là.

Bouche : Sublime. A peine un rien soufré (et encore), elle est complexe, et comme satinée au « toucher ». Son harmonie, sa fusion des saveurs laisse rêveur. Comme du velours, elle témoigne successivement de notes tourbées, fumées, tapissant gentiment la bouche, avec ensuite un boisé maîtrisé et des notes plus végétales (humus, thé trop infusé, tabac –de type Cigare Havane Cohiba Pyramide), voire aussi un rien de cocktail d’agrumes (citrons et pamplemousse), mais avec peu d’acidité. Longue finale sur le tapis de fumée et de tourbe, atténué et mâtiné de fog londonien, avec à peine quelques épices (moutarde de Dijon, poivre noir). Oui, on se rapproche des vieux ARDBEG, mais il y a là un charme particulier aux whiskies japonais, et même au style YOICHI qui le rend vraiment unique.

Tenue à la dilution : Excellente, si on n’ajoute pas trop d’eau. Frise l’indécence par son caractère parfaitement buvable sans eau tellement il est équilibré et élevé avec harmonie, malgré ses 59,6 %.

Conclusion : Surclasse sans peine le YOICHI 20 ans officiel, voire toute version plus jeune. Cette étonnante mise en bouteille, par son harmonie et son respect pour le distillat de départ (vieillissement parfait, pas de caractère alcooleux, ni de déséquilibre), sa finesse et sa profondeur, son élégance infinie, rejoint les plus grands malts écossais, rien de moins. Une très grande distillerie, excellemment servie par cette mise en bouteille pour le club S.MW.S., un travail de sélection particulièrement inspiré et talentueux (avec Charles MacLean pour sélectionner les fûts, ça peut aider !). On en veut encore, des fûts comme cela, mais on n’ose y croire tant celui ci est exceptionnel. Qu’on se le dise !Prix conseillé (achats privés réservés aux membres du Club) = 151 €Merci à O., pour cette exceptionnelle dégustation privée….

Note confirmée (plusieurs dégustations) = 98,5 & Hors Catégorie

Vous avez aimé ? Ne soyez pas jaloux, partagez moi !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone

Laisser un commentaire